« Vengeurs : rassemblement ! »


Le film « The Avengers », l’équipe formée par les plus grands super héros publiés chez Marvel, sort cette semaine en France. Un dossier sur ce rassemblement s’imposait !

La sécurité de la planète est menacée par un ennemi d’un genre nouveau. Nick Fury (Samuel L. Jackson), le directeur du S.H.I.E.L.D., l’agence internationale du maintien de la paix, réunit donc autour de lui une équipe de choc qui doit faire face à une invasion d’aliens : Iron Man (Robert Downey Jr.), Captain America (Chris Evans), Thor (Chris Hemsworth), Hulk (Mark Ruffalo), Hawkeye (Jeremy Renner) et Black Widow (Scarlett Johansson). Seuls manquent à l’appel Ant-Man et Wasp…

Nick Fury :

Nick Fury (Samuel L. Jackson) est le légendaire directeur de l’organisation qui préserve la paix au plan mondial, le S.H.I.E.L.D. Il est la première ligne de défense de l’humanité contre les plus grands dangers. Lorsque le S.H.I.E.L.D. apprend que le monde est en passe d’être ravagé, Nick Fury rassemble autour de lui les êtres les plus puissants qui soient pour former une équipe comme le monde n’en a jamais connu : les Vengeurs. Deux fidèles agents l’épaulent, les agents Hill (Cobie Smulders) et Coulson (Clark Gregg).

Le personnage de Nick Fury a été imaginé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby (Sgt. Fury and his Howling Commandos #1, mai 1963), mais ce sont le scénariste Brian Michael Bendis et le dessinateur Mike Allred qui lui ont donné les traits de l’acteur Samuel L. Jackson, avec son autorisation (Ultimate Marvel Team-Up #5, août 2001). Ce qui explique le choix des studios Marvel de recourir à Samuel L. Jackson dans la plupart des films annonçant la création des Vengeurs (Iron Man 1 et 2, Thor et Captain America). Parachuté en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale, le sergent Nick Fury prend la tête d’un commando de têtes brûlées. Il est capturé, puis utilisé par un savant nazi comme cobaye dans un programme destiné retarder le vieillissement, mais parvient à rejoindre les Etats-Unis. Sa longévité le conduit à travailler pour l’O.S.S., l’ancêtre de la C.I.A., puis la C.I.A. elle-même où il est promu au grade de colonel, avant d’être nommé directeur du S.H.I.E.L.D.

Les agents Hill et Coulson ne disposent quant à eux d’aucune faculté extraordinaire, mais ont été soumis à un entraînement qui en font des experts au combat et au maniement des armes. L’agent Phil Coulson a eu droit à deux courts-métrages : « A Funny Thing Happened on the Way to Thor’s Hammer » et « The Consultant » (le premier figure dans les bonus du Blu-ray de Thor, le second dans les bonus du Blu-ray et du DVD de Captain America).



Iron Man :

Antony Stark (Robert Downey Jr.) ne se contente pas d’être un génie excentrique, un milliardaire philanthrope et un indécrottable playboy : c’est aussi le super-héros en armure connu sous le nom d’Iron Man. Ayant vaincu ses ennemis un peu partout dans le monde, il accepte sans enthousiasme un poste de consultant au sein du S.H.I.E.L.D., l’agence de renseignements et de maintien de la paix dirigée par Nick Fury (Samuel L. Jackson). Stark va devoir endosser à nouveau son armure pour sauver la planète, en devenant un Vengeur.

Créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby (Tales Of Suspense #39, mars 1963), l’industriel Antony Stark a fait fortune comme marchand d’armes. Son adaptation au cinéma rappelle le personnage qu’interprète Nicolas Cage dans le film Lord of War (qui s’inspire lui-même du trafiquant Viktor Bout), tout en lui reconnaissant une personnalité plus rock n’ roll. Tel Héphaïstos, le dieu du feu, des forges et des volcans dans la mythologie grecque, Antony Stark conçoit lui-même des armes de guerre, à commencer son armure high-tech créée sous la contrainte, mais utilisée pour échapper à ses ravisseurs (au Viêt-Nam dans les comics et, réactualisation oblige, en Afghanistan au cinéma). Comme tous les héros de Stan Lee, Iron Man est un « type avec des super-pouvoirs, mais également des super-problèmes ». Ainsi, l’homme adulé par les foules dépend-il de son armure pour rester en vie. Dans le film consacré à Hulk en 2008, c’est Antony Stark (et non Nick Fury) qui contacte le général Ross, après que celui-ci ait échoué dans la capture de la créature, pour l’informer de sa participation à la formation d’une équipe de super héros que Hulk pourrait intégrer.

Outre son charisme et son jeu, plusieurs fois récompensé, Robert Downey Jr. connaît parfaitement les comics d’Iron Man et, à l’instar d’Antony Stark, a surmonté sa dépendance à l’alcool, ce qui a convaincu les fans les plus exigeants qu’il était fait pour ce rôle (notamment lors de la présentation des premières images d’Iron Man 1 au Comic-Con de San Diego). Il endossera à nouveau son armure dans le troisième volet d’Iron Man, qui sortira en 2013.



Captain America :

Dans le cadre d’un programme gouvernemental classé top secret, un sérum de super soldat a métamorphosé le valeureux mais chétif Steve Rogers (Chris Evans) en puissant Captain America. Ses exploits lors de la Seconde Guerre mondiale en ont fait une véritable légende. Steve Rogers a en effet sauvé New York et changé le cours de la guerre, mais a disparu dans l’Arctique au cours de sa dernière mission. S’étant réveillé à notre époque après avoir hiberné dans les glaces, il est à présent seul dans un monde qu’il peine à reconnaître. Lorsque Nick Fury (Samuel L. Jackson) fait appel à lui pour secourir l’humanité, Steve Rogers enfile à nouveau la tenue de Captain America et empoigne son bouclier pour rejoindre les Vengeurs, leur apportant ainsi sa force, son expérience et ses qualités de meneur d’hommes.

Contrairement aux autres Vengeurs, Captain America est né de l’esprit de Joe Simon et de Jack Kirby et non de celui de Stan Lee, et a été publié bien avant les années soixante (Captain America Comics #1, décembre 1940). Les tensions internationales qui précèdent la Seconde Guerre mondiale et la persécution des juifs en Allemagne ne laissent pas insensibles ses créateurs, ainsi que l’éditeur Martin Goodman, propriétaire de Timely, qui deviendra Marvel (tous trois étant de confession juive). C’est en effet ce contexte qui incite le trio à publier les aventures d’un super patriote aux couleurs du drapeau américain. Le premier numéro paru demeure d’autant plus mémorable que la couverture dévoile Captain America mettant une droite au Führer Adolph Hitler (une prise de position particulièrement remarquable, car les Etats-Unis ne sont entrés en guerre contre l’Allemagne nazie qu’en décembre 1941). Suite à un différend financier opposant les créateurs à l’éditeur, les aventures de Captain America cessent au bout de dix numéros. De retour chez Marvel, Jack Kirby ressuscite son personnage, au propre comme au figuré, puisque Captain America est sorti de son hibernation par les Vengeurs qu’il rejoint dans la foulée (Avengers #4, novembre 1963). Evoquant son personnage, l’acteur qui incarne Captain America dans The Avengers, a lui-même précisé que « Rogers est en quelque sorte défini par ses valeurs et son code moral. Dans les années 40, on avait des valeurs bien établies sur certaines choses. Des choses qui sont un peu plus impersonnelles de nos jours. C’est ce qui peut lui donner la sensation qu’il est isolé ». Dans le film L’incroyable Hulk de 2008, on l’aperçoit en état d’hibernation et on découvre dans les films Iron Man 1 et 2 qu’Antony Stark travaille sur un bouclier qui lui est destiné.

Déjà choisi pour interpréter Captain America dans le film de 2011 et sa suite, Cris Evans a également incarné à deux reprises le super héro Johnny Storm, alias La Torche Humaine (Les Quatre Fantastiques, 2005 ; Les Quatre Fantastiques et le Surfeur d’Argent, 2007).



Thor :

Prince arrogant du lointain royaume d’Asgard, Thor (Chris Hemsworth) en a été banni pour avoir mis en péril son monde par son comportement irresponsable. Exilé sur Terre, il a appris l’humilité et repoussé les forces de destruction de son demi-frère Loki. Par cet acte, il s’est racheté aux yeux de son père, Odin, roi d’Asgard. Accueilli en héros à son retour au royaume d’Asgard, Thor revient sur Terre pour empêcher un conflit cosmique. Armé de Mjolnir, son légendaire marteau de combat, le puissant guerrier rallie l’équipe secrète de Nick Fury, les Vengeurs, pour se jeter à nouveau dans la bataille contre son demi-frère.

Créé par l’éditeur Stan Lee, le scénariste Larry Lieber et le dessinateur Jack Kirby (Journey into Mystery #83, août 1962), Thor est le dieu du tonnerre. Le personnage est directement inspiré de la mythologie scandinave : Thor, le fils d’Odin, est en effet réputé être le plus grand guerrier d’Asgard et dispose des pouvoirs de Mjolnir. Ce marteau mythique, forgé à partir d’un métal asgardien aux propriétés magiques, que Thor utilise comme un boomerang, lui permet par ailleurs de voler, de commander la foudre et d’ouvrir des portails vers d’autres dimensions. De même que pour Excalibur dans la légende du Roi Arthur, seul un être qui en est digne peut soulever Mjolnir. Thor vit aussi une tragédie shakespearienne, sur fond de lutte fratricide et paternelle : son pire ennemi n’est autre que son demi-frère Loki, qui sombre dans la folie en découvrant qu’il a été enlevé par celui qu’il pensait être son père. Dans les comics, c’est ainsi à Loki que l’on doit la formation des Vengeurs, ceux-ci réunissant leurs forces pour stopper la fureur de Hulk sous l’emprise d’un sortilège. Dans le film Thor, le S.H.I.E.L.D. met la main sur Mjolnir, mais Thor parvient à le récupérer pour vaincre Loki. L’ultime séquence du film révèle que Loki, que l’on pensait mort, a survécu et qu’il convoite le cube cosmique détenu par Nick Fury. Ce mystérieux objet au pouvoir immense, que l’on a découvert dans le film Captain America : The First Avenger, n’est autre que celui dont se servait Crâne Rouge, le super soldat Nazi, pendant la Seconde Guerre mondiale (dans ce film, Crâne Rouge affirme que le cube cosmique serait le joyau de la salle des trésors d’Odin).

Chris Hemsworth interprétait déjà Thor dans le film réalisé en 2011 par Kenneth Brannagh et l’incarnera encore dans Thor 2 en 2013, sous la direction d’alan Taylor. Dans cette suite, Thor pourrait être confronté à Amora l’Enchanteresse et Skurge l’Exécuteur, un couple d’Asgardiens imaginé par Stan Lee et Jack Kirby (Journey into Mystery #103, avril 1964).



Hulk :

Une expérience aux rayons gamma qui a mal tourné a fait du Dr Bruce Banner (Mark Ruffalo) un être aux antipodes de sa personnalité. Quand on le provoque ou lorsqu’il se met en colère, l’homme se métamorphose en un monstre bestial et incontrôlable à la peau verte, connu sous le nom de Hulk. Redoutant les dégâts que la créature pourrait causer malgré lui, le Dr Banner a choisi de mener une existence discrète dans des lieux reculés, soignant les malades et les indigents et cherchant à échapper à ceux qui voudraient tirer parti de Hulk. Quand une menace grandissante nécessite le recours à ses connaissances scientifiques, Nick Fury (Samuel L. Jackson) contacte le Dr Banner, sachant pertinemment que la colossale force de l’alter ego du Dr Banner constituera un atout précieux pour les Vengeurs.

Scénarisée par Stan Lee et dessinée par Jack Kirby (The Incredible Hulk #1, mai 1962), la transformation du Dr Banner en Hulk s’inspire de L’Etrange cas du Dr Jekyll et Mr Hyde (la nouvelle de Robert Louis Stevenson parue en 1886), tandis que son physique et son psychisme évoquent la créature du Dr Frankeinstein (tirée du roman de Mary Shelley, également paru en 1886). Hulk est l’un des super héros les plus populaires qui soit (et pas seulement auprès des plus jeunes). Il a d’ailleurs été adapté en série télévisée en 1979 et au cinéma en 2003 et 2008. Une nouvelle série télévisée est également annoncée pour 2012. Hulk est donc sans doute le Vengeur le plus attendu. D’autant qu’on l’a peu aperçu dans les bandes annonces. Joss Whedon entend s’éloigner des films réalisés par Ang Lee et Louis Leterrier, pour privilégier une approche similaire à celle développée par l’acteur Bill Bixby, dans la série télévisée culte « L’incroyable Hulk ». Le Dr Banner aidera ainsi son prochain tout en cherchant à se soustraire de l’emprise de la créature qui le tourmente.

Mark Ruffalo remplace Edward Norton dans le rôle du Dr Banner (cette décision des studios Marvel fut vivement critiquée par les fans). Quant à Hulk, Kevin Feige, le PDG des studios Marvel, a précisé que les traits de son visage ont été dessinés à partir de ceux de Mark Rufallo et que Hulk était physiquement plus âgé qu’il ne l’est dans le film de 2008. Par ailleurs, selon Chris Wells, qui supervise les effets spéciaux, la technique de motion capture à laquelle s’est prêté Mark Ruffalo, rend les actions de Hulk proches de celle des comics.



Hawkeye :

Clint Barton (Jeremy Renner) est un agent du S.H.I.E.L.D. Sous le nom de code « Hawkeye » (Œil de faucon), ce tireur d'élite possède un tir d'une précision redoutable. S’il maîtrise toutes les armes à feu, son arme de prédilection n’en demeure pas moins l’arc, grâce auquel il décoche ses flèches spéciales, qu’il choisit en fonction de la situation. Pour contrer l’immense menace qui se profile, son habileté hors du commun ne sera pas de trop au sein des Vengeurs.

Créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Don Heck (Tales of Suspense #57, septembre 1964), cet archer à l’habileté digne du légendaire Robin des bois customise ses flèches, les fameuses « trick arrows » (comme avant lui Green Arrow, autre super héro inspiré de Robin des bois et de Batman, mais publié par l’éditeur DC Comics). Enfant, Clint Barton s’échappa d’un orphelinat pour rejoindre un cirque où il fut initié et entraîné à la science du tir à l’arc par Trickshot et Swordsman. Découvrant que ce dernier était un criminel, il choisit de servir la justice en mettant ses dons d’archer au service des Vengeurs. Ses rapports furent parfois tendus avec ses coéquipiers (notamment, avec Captain America) et il ne fut pas insensible au charme de plusieurs de ses coéquipières (à commencer par Black Widow). Estimé néanmoins de tous, il prit par la suite le commandement des Vengeurs de la côte Ouest.

Jeremy Renner campait un soldat aux ordres du général Ross dans le film consacré à Hulk en 2008, sans que son identité d’Hawkeye ne soit révélée, son arc n’apparaissant que très furtivement au détour d’une scène. Ses talents d’archer au sein de l’organisation du S.H.I.E.L.D. qu’il a rejoint ont par contre clairement été entrevus dans le film Thor en 2011.



Black Widow :

Agent du S.H.I.E.L.D., Natasha Romanoff, alias Black Widow (Scarlett Johansson), est l’une des meilleures espionnes du monde et une redoutable tueuse. D’où le nom de code qui lui a été attribué par ses supérieurs (Veuve Noire, en VF). Elle possède un arsenal d’armes spécifiques, comme un « dard de veuve », des fléchettes empoisonnées et des capsules de gaz lacrymogène. C’est aussi une experte en arts martiaux, et ses talents en font l’un des meilleurs atouts de Nick Fury. Elle est ainsi appelée à jouer un rôle clé chez les Vengeurs.

Les scénaristes Stan Lee et Don Rico ont imaginé cette héroïne qui fut dessinée par Don Heck (Tales of Suspense #52, 1964). La coiffure rousse et le costume noir de « l’espionne qui venait du froid » s’inspirent directement du roman britannique de 1963 (The Spy Who came in from the Cold, de John Le Carré). Recrutée par le K.G.B., Natasha Romanoff est un agent russe, expert dans les disciplines de combat et le maniement des armes en tout genre, chargé d’infiltrer des entreprises d’armement sur le territoire américain. Dans le deuxième film consacré à Iron Man, elle parvient ainsi à se faire embaucher par Stark Industries pour l’approcher. Dans les comics, c’est Clint Barton, alias l’archer Hawkeye (Œil de faucon), avec qui Black Widow entretient une brève idylle, qui la convainc de rejoindre les Vengeurs.

Depuis qu’elle a prêté sa très sexy plastique à Black Widow dans Iron Man 2 en 2010, Scarlett Johansson fait des pieds et des mains pour qu’un spin off lui soit consacré. Ce n’est pas à l’ordre du jour, mais on la reverra dans Iron Man 3 et l’éditeur Marvel publie une mini-série sous forme de comics (Black Widow Strikes) pour la sortie du film de Joss Whedon (ce thriller d’espionnage se déroule entre les évènements des films Iron Man 2 et The Avengers).



Sortie en France : 25 avril 2012

Superboy

1 commentaire

adrien a dit…

http://kingwallpapers.com/ HD wallpapers of Avengers

Fourni par Blogger.